L’ÉLÉGANTE FÉÉRIE

Le vin a la saveur noire et gourmande des fruits bien mûrs. Il balance entre élégance classique et sensualité dévorante, certainement parce qu’il possède une part égale de Cabernet et de Merlot.

Avec la complicté d’Hubert de Boüard qui suit la propriété depuis 2009, nous avons posé les bases d’un travail très précis dans le vignoble.

Les grains de raisin sont sévèrement triés avant d’être délicatement portés en cuve. Le château possède deux cuveries, inox et ciment, qui permettent d’adapter les vinifications à chaque parcelle.

Dans l’immense chai, les meilleures barriques de chêne ont été soigneusement choisies. Le vin y séjourne 12 à 18 mois selon les millésimes.

Lamothe-Bergeron est le compagnon de charme d’une cuisine classique ou inventive. L’accent est mis sur l’ampleur et l’élégance.

LES JEUNES MILLÉSIMES

Dans les premières années, le vin se montre très à son avantage à l’heure de l’apéritif grâce à ses tanins soyeux. Avec une chiffonnade de jambon des Aldudes par exemple...

Après six à sept ans de garde

Les vins gagnent en complexité et en finesse. Les plats fins, intelligemment épicés, font merveille : carré d’agneau, entrecôte, palombe rôtie, tournedos à la moelle, terrine de lapin aux figues...

L’accord avec des fromages pas trop forts peut aussi s’avérer exceptionnel : saint-nectaire fermier, beaufort, gouda vieux, comté millésimé...

-> Suite